Le vieillissement cutané commence vers 20- 25- 30 ans selon les personnes

Publié le par esthéticienne expert en soin anti-âge

Professionnelles dans l’art de jongler avec le temps, les trentenaires enchaînent travail et vie personnelle avec dextérité, sans prendre une seconde pour s’occuper d’elles. Logique : elles ont tout à construire. Radiographie d’une génération bousculée. 

Qu’est-ce qui fait courir ces jeunes femmes ?

Leur vie personnelle

D’abord, leur vie personnelle. Si 27,3 % des Françaises de 25-29 ans vivent en couple sans enfant, 32,7 % d’entre elles sont déjà mères de famille. Les 30-44 ans sont 66,9 % à élever leurs enfants avec leur compagnon. Le premier bébé pointe généralement le bout de son nez lorsque sa maman approche de la trentaine (en moyenne 29,7 ans en France, 27,7 aux USA, 29,7 au Japon, 28,8 en Grande-Bretagne, 30,3 en Suède). Dès lors, on comprend vite que le sommeil devienne le grand absent. Oubliés les grasses matinées, les petits déjeuners au lit. Place aux nuits difficiles et aux réveils dès l’aube. D’autant que, comme le nombre d’enfants par femme est de 2.07 en France, les retombées sur le mode de vie et la fatigue se font surtout ressentir entre 30 et 35 ans, alors que les enfants réclament temps et attention. 

 

 

Leur vie professionnelle

 

 

Si l’égalité des sexes est encore loin d’être la règle sur tous les coins du globe, 81,1 % des Françaises entre 25-49 ans travaillent. Parmi elles, 80 % de mères en couple avec un enfant de moins de 3 ans. Au Japon, 72,4 % des 20-24 ans ont un emploi, mais ce taux chute à 56,7 % chez les 30-34 ans, puis remonte (71,8 % des 45-49 ans). C’est la fameuse courbe en M des Japonaises qui se mettent entre parenthèses pour se consacrer exclusivement à l’éducation de leurs enfants pendant plusieurs années. 

 

Leur stress

 

Dans tous les cas, le stress est une seconde nature, presque un mode de fonctionnement. Car

malgré certains changements de mentalité (plus ou moins probants selon les pays), les femmes continuent à assurer une grande part du quotidien. En France, elles consacrent 4 h 36 par jour aux tâches ménagères (contre 2 h 13 pour les hommes). Les Japonaises actives y vouent 4 h 12 mais ce chiffre passe à 7 h pour celles qui restent à la maison. Même inflation outre-Atlantique. Une étude américaine montre que sur une semaine, une mère active perd deux heures de sommeil en moyenne. Grappillées sur son temps passé sous la couette, elles sont utilisées pour satisfaire aux exigences de son travail et de ses enfants.

 

Un rythme très actif

 

Femmes au travail ou mères au foyer, les femmes enchaînent courses, ménage, visite chez le pédiatre, devoirs du petit dernier et activités diverses (cours de piano, de danse, football ou kung-fu) avec brio. En France, chacune compte environ 30 minutes de trajet par jour (contre 23,6 pour les Américaines, mais près de 32 à New-York). Si c’était tout ! Globalement, «Le rôle de la femme (et de la mère) reste important en ce qui concerne l’éducation, l’aménagement du logement ou l’acquisition des biens culturels», note le sociologue Gérard Mermet à propos des Françaises.

Quant à celles qui n’ont pas d’enfant, elles profitent pleinement de leur liberté. Fans de cinéma, de concerts, de spectacles, 83 % d’entre elles affirment que sortir est un élément essentiel pour se sentir bien et être épanouies.

À ce rythme-là, on peut se demander quand ces jeunes femmes ont le temps de prendre soin d’elles et de leur peau...

 

LE VIEILLISSEMENT CUTANÉ À PARTIR DE 25 ANS

Le Pr Erwin Tschachler, Directeur Scientifique du CE.R.I.E.S. (Centre de Recherche et d’Investigation Épidermiques et Sensorielles), Professeur de dermatologie à l’Université de Vienne en Autriche, répond à quatre questions très importantes.

 

À 25 ans les femmes sont-elles déjà concernées par le processus de vieillissement cutané ?

 

Depuis dix ans, nous avons étudié en détail la peau du visage de plusieurs milliers de femmes caucasiennes et asiatiques. Au cours de ces études, il est apparu clairement que plusieurs signes de vieillissement étaient visibles dès 25 ans. Par exemple, 78 % des femmes françaises entre 20 et 35 ans présentent des rides visibles sur le front et les rides de la patte d’oie sont visibles chez près de 40 % des Françaises et des Chinoises de la même tranche d’âge. Des signes identiques sont présents chez les femmes japonaises et coréennes, mais dans une moindre proportion. Par conséquent, nous pouvons dire que le vieillissement cutané est déjà visible dès 25 ans.

 

Quelles sont les principales causes de vieillissement cutané ?

 

Le vieillissement de la peau, comme des autres organes, est la conséquence d’une usure continue de la structure des tissus vitaux.

 

À l’origine principale de cette usure, le stress oxydatif provenant à la fois de l’intérieur et de l’extérieur de l’organisme.

 

Ce stress oxydatif est la conséquence des radicaux libres qui sont des déchets naturels produits lors de la respiration et du métabolisme de la cellule mais qui peuvent aussi être générés par le rayonnement UV.

 

Lorsque les mécanismes de défense naturels cutanés qui combattent ces radicaux libres ne fonctionnent pas correctement ou lorsque de trop grandes quantités de radicaux libres sont produites, ces derniers commencent à endommager les tissus environnants (protéines, lipides et ADN).

 

Agressés de façon trop répétitive et non réparés, les tissus perdent rapidement leur fonctionnement optimal et ils vieillissent prématurément. 

 

Pourquoi les UVA représentent-ils un facteur majeur de stress pour la peau ?

 

Les UVA et les UVB endommagent la peau mais agissent à différents niveaux et selon des mécanismes différents.

 Les UVB pénètrent seulement jusqu’à un dixième de millimètre dans la peau mais peuvent directement endommager l’ADN cellulaire.

 

Par contre, les UVA sont capables de pénétrer profondément dans le derme avec des effets principalement indirects.

 

En générant des radicaux libres, ils peuvent endommager la peau à plusieurs niveaux et ils constituent un facteur majeur du vieillissement de la peau. 

 

 

  

Quels sont les processus naturels de défense de la peau face au stress induit par les UVA ?

 

Deux types de mécanismes de défense existent naturellement dans la peau :

  • des enzymes qui empêchent la production des radicaux libres ou les transforment en molécules non agressives,
  • des molécules capables de neutraliser les radicaux libres une fois qu’ils sont produits.

Lorsque le métabolisme cellulaire est suractivé ou en condition de stress environnemental ou encore lorsque la peau vieillit, ces mécanismes de défense ne suffisent plus.

 

 Dans ces cas, stimuler le système de défense enzymatique naturel et supplémenter en molécules anti-radicaux libres est une bonne stratégie pour prévenir la détérioration des tissus. 

UNE VRAIE RÉPONSE

Offrez de l’énergie à vos clientes de 25 ans pour prendre de l’avance sur demain !

Leur peau doit faire face à l’environnement.

 

 Les UVA, qui sont les principaux agresseurs quotidiens de leur peau, sont directement responsables du vieillissement prématuré et les traquent même à travers les fenêtres de leur bureau.

 

Induits par les rayonnements UV mais également par les autres facteurs environnementaux tels que stress et pollution, les radicaux libres attaquent les tissus, les cellules jusqu’à l’ADN, et empêchent leur bon fonctionnement.

 

C’est pourquoi il faut prévenir dès 25 ans l’accumulation de tous ces dangers qui conduisent au ralentissement du fonctionnement cellulaire.

 

Choisissez des produits anti-radicalaires ayant une excellente efficacité anti-oxydante afin de préserver les cellules et leur ADN des radicaux libres les plus menaçants pour leur vitalité.

 

Choisissez également des produits contenant des actifs fondamentaux pour l’énergie de la peau : des vitamines et des oligo-éléments.

Par exemple, des dérivés de vitamines C et E, indispensables à la vie des cellules, et des oligo-éléments tels que le cuivre, le zinc, le manganèse, le magnésium qui jouent un rôle vital dans le fonctionnement des cellules qu’ils renforcent et dynamisent. 

Une peau éclatante d’énergie !

Il existe quelques gestes essentiels que vous devez absolument conseiller à vos clientes trentenaires :

 

1. Incontournable, nettoyer sa peau
 

Votre cliente doit se nettoyer le visage soigneusement tous les matins et se démaquiller tous les soirs (le conseil est valable aussi pour celles qui ne se maquillent pas). Sinon les cellules de la peau se régénèrent moins bien, moins vite, ce qui atteint la qualité et l’éclat de la peau.

 

2. Essentiel, utiliser un soin contour des yeux
 

Expliquez à votre cliente que sa peau autour de l’oeil est quatre fois plus fine que sur le reste de son visage et qu’elle est sollicitée en permanence (même la nuit) par une vingtaine de muscles autour de l’orbite, émetteurs de toutes ses expressions. Sans même parler du simple clignement des yeux qui se répète près de 10 000 fois par jour.
Matin et soir, il est essentiel qu’elle prenne soin de cette zone sensible avec un produit à la texture précisément adaptée. Les textures gel, plus légères, se fondent facilement dans la peau en respectant la finesse particulière du contour des yeux. Du fait de la proximité de la cornée, le choix et la concentration des actifs dans ce type de produit doivent être rigoureusement étudiés pour une tolérance optimale.

 

3. Indispensable, faire régulièrement un gommage
 

Une fois par semaine, conseillez à votre cliente de faire un gommage léger du bout des doigts. C’est plus que vivement recommandé. L’action des microbilles qui exercent une exfoliation douce sur la peau se combine avec les vertus d’un massage revitalisant. Effet coup de fouet garanti. Ce geste hebdomadaire qui élimine les cellules mortes et nettoie les pores obstrués permet de faire place nette, d’activer l’éclat et «cerise sur le gâteau», de rendre l’épiderme plus perméable aux différents actifs des soins.

 

4. Vital, se protéger du soleil, même en ville

Le soleil reste l’un des premiers facteurs de vieillissement. Si votre cliente a pris l’habitude de se protéger en vacances, elle néglige encore trop les UV le reste de l’année lorsqu’elle est en ville. Or ce rayonnement lumineux de tous les jours, toutes ces mini-expositions subies au quotidien provoquent une accumulation d’UV dont les effets ne sont pas négligeables. Les UVA et les UVB sont tous deux néfastes à sa peau mais les UVA sont plus pernicieux puisque leurs rayons passent derrière les vitres (des voitures, des bureaux...). Il est donc capital pour votre cliente de privilégier les soins qui intègrent des filtres solaires à leur formule.

 

5. Savoir utiliser le bon soin, au bon moment

Votre cliente risque d’être tentée d’emprunter la crème de sa mère ou de sa meilleure amie. C’est à la fois simple et rassurant d’utiliser un produit qui a déjà fait ses preuves dans son entourage. Dites-lui que c’est une erreur : les besoins de la peau diffèrent selon l’âge, les facteurs environnementaux, le mode de vie de chacune. Chaque peau est unique, avec ses forces et ses faiblesses. Dès 25 ans, il est donc essentiel pour votre cliente d’utiliser des produits de soin qui ne soient pas choisis au «petit bonheur», mais précisément conçus pour cet âge. 

Textures : devenez experte en la matière !

Une fois que vous avez ciblé le produit adapté aux problématiques de la peau de votre cliente, encore faut-il vous y retrouver parmi les différentes galéniques. Fluide, sérum ou crème, il est important d’aider votre cliente à choisir la texture la plus appropriée en tenant compte des besoins et particularités de sa peau et de son environnement.

 

La crème

Sa texture moelleuse et riche s’adresse plus particulièrement à votre cliente ayant une peau à tendance sèche, qui peut devenir rugueuse et est sujette aux tiraillements. Cette texture est idéale pour cocooner la peau l’hiver et convient également à celles qui vivent dans un milieu très sec (air conditionné...).

 

Le fluide

C’est une texture idéale pour votre cliente en quête de soin léger et fondant. Le fluide pénètre immédiatement et matifie la peau sans laisser de film gras. Sa texture ainsi que la sensation de fraîcheur qu’il procure le rendent particulièrement adéquat l’été ou sous des climats chauds.

 

Le sérum

Cette texture très fluide contient un concentré de principes actifs qui pénètre dans la peau sans laisser de film gras (idéal pour l’été ou pour les peaux qui ont tendance à briller). C’est un soin complémentaire qui fonctionne en duo avec un fluide ou une crème. Il s’utilise sur une peau propre, permet de recharger la peau en actifs et la prépare à recevoir le soin. Il crée un effet de synergie qui permet de «booster» l’efficacité des actifs des deux produits. Il peut être utilisé quotidiennement ou en cure intensive. 

Commenter cet article